Vous êtes ici

Avec L’occupation, Annie Ernaux (auteure du texte) dresse l’éblouissant portrait d’une femme de quarante ans à travers un moment essentiel de sa vie amoureuse. Cette femme se sépare de l’homme qui partageait sa vie depuis cinq ans. C’est elle qui le quitte, avec sans doute l’espoir de le retrouver un jour… Mais il s’éprend d’une autre dont il cache l’identité. Tout connaître alors de sa rivale sans visage devient une obsession, et elle entre dans une passion jalouse qui occupe ses jours et envahit ses nuits… Romane Bohringer nous entraîne avec le musicien Christophe «Disco» Minck dans la folle passion d’une femme amoureuse. Eblouissant portrait d’une femme de quarante ans à travers un moment essentiel de sa vie amoureuse, ce texte est particulier dans l’œuvre d’Annie Ernaux. Ce court roman de 2002 au rythme rapide nous fait entrer en empathie avec un personnage étonnamment vivant, et j’ai eu immédiatement envie de le porter sur scène : cette femme, donc, se sépare de l’homme qui partageait sa vie depuis cinq ans. C’est elle qui le quitte, avec sans doute un peu l’espoir de le retrouver un jour… Mais il s’éprend d’une autre dont elle ne sait rien, et dont son ex-amant lui cache l’identité. Tout connaître alors de sa rivale sans visage devient une obsession, et elle entre dans une passion jalouse qui occupe ses jours et envahit ses nuits. C’est une folle enquête, minutieuse, systématique, que nous suivons au fil des minutes comme un thriller amoureux. Nous partageons ses craintes, son ironie mordante, son langage cru, ses faiblesses et ses audaces qui la rendent bouleversante et drôle. Obsédée par la personnalité de l’autre, accumulant des détails imaginaires qui alimentent sa fièvre, la femme nous livre peu à peu par touches l’impressionniste portrait d’une autre, qui à certains égards lui ressemble comme un double effrayant. Son récit est à la lisière du fantastique quand elle s’échappe du réel, comme maraboutée, à la recherche de sa « rivale » aux mille visages. Au-delà de ce qui semble être une parfaite peinture de la jalousie, Annie Ernaux nous livre le portrait intime d’une femme contemporaine.  
CCYF à 20h30. Tarif : 22€, 12€ abonnés. Inscriptions 05 55 89 23 07
Photo 1 d'appel : 

Période d'ouverture

Jour de la semaine : 
Jeudi
Jeudi, 17 Octobre, 2019

Infos pratiques

Toilettes : 
Oui
Type de manifestation : 
Ponctuelle
Thèmes des manifestations : 
Animations - soirées - repas
Sur inscription : 
Oui
Stationnement et parking : 
Oui

Tarifs

Individuel adulte : 
22€

Contactez "Romane Bohringer"

05 55 89 23 07
05 55 89 23 07
A proximité
  • Hébergements
  • Restaurants
  • Visites
6 resultats
6 resultats
Rédigé par: 
OT de Bénévent