Creuse ConfluenceChloé résidente à la ferme des Clautres
© CCT-Julia Jacquet

Rencontres insolites dans une ferme pas comme les autres

Vous pensiez voir des poules, des canards, des cochons, des vaches et bien d’autres animaux de la ferme ? Vous avez raison, mais pas que !  A la ferme des Clautres vous ferez un voyage à la rencontre d’espèces bien de chez nous et vous découvrirez aussi des spécimens arrivés de contrées lointaines.

Publié le 29 avril 2021

La ferme des Clautres

Une ferme pas comme les autres
dp-creuse-confluence-tourisme-1.pngTourismeTourisme

J’ai la chance en travaillant à Creuse Confluence Tourisme de régulièrement rendre visite aux propriétaires de cette ferme pas comme les autres. Chaque visite est un enchantement, une nouvelle découverte.
Les propriétaires savent se réinventer sans cesse sans perdre de vue leur objectif principal.
Aujourd’hui c’est pour la réalisation d’un reportage vidéo que je vous emmène en ce bel après-midi du mois d’avril à la découverte de cette ferme atypique ♥

Delphine

J’adore cet endroit. Je suis d’ici et j’ai eu la chance de suivre la transformation du lieu depuis toute petite. Et pour cause, la propriétaire après avoir était ma professeure d’anglais au collège, me donnait des cours particuliers les mercredis à la ferme. Elle était également membre de l’office de tourisme à mon arrivée il y a 19 ans !

Avec son mari elle s’occupait de la ferme et des visites. Petit à petit c’est Jean-Baptiste, leur fils, qui apporte sa touche personnelle. Passionné par les animaux, au départ les volatiles, on pouvait y admirer toutes sortes de gallinacés. Puis, petit à petit les espèces se sont diversifiées.

A notre arrivée, l’équipe, familiale, travaille d’arrache pied à la transformation de l’espace d’accueil. Les vacances de printemps débutent ce WE et ils œuvrent pour que tout soit prêt pour accueillir les visiteurs.

Autrefois réservé à la diffusion d’un diaporama dédié à l’agriculture biologique et espace de jeu pour les enfants, cet endroit est en passe de devenir aussi bien un lieu informatif sur la ferme qu’une véritable boutique avec des objets de déco divers et variés, des peluches à l’effigie des pensionnaires du parc, des souvenirs en tout genre et des produits locaux.

Fins prêts pour nous présenter leurs nouveaux aménagements, nous nous élançons en compagnie de Jean-Baptiste et Arnaud sur ce parcours de 2km pour découvrir les pensionnaires de la ferme.

Tous deux ex-collègues du parc zoo de Beauval où ils se sont rencontrés, ils se sont lancés le défi de reprendre la ferme avec pour point d’orgue leur passion commune : conserver les espèces en voie de disparition.

Nous débutons la visite par l’enclos des chèvres. Toutes aussi curieuses que nous, elles viennent à notre rencontre certainement plus dans l’idée de déguster un goûter plutôt que de se faire caresser et prendre la pause pour notre reportage 🙂

Mais qu’à cela ne tienne, chacun y trouve son compte et se prête au jeu.

Avant de partir rejoindre les ânes un peu plus loin, nous retournons sur nos pas pour rendre visite aux animaux de basse-cour. Cet espace a récemment été aménagé et c’est une véritable fanfare qui nous accueille le bec ouvert pour là encore déguster quelques gourmandises. Quelque peu peureux certains n’hésitent pas à se laisser caresser par Léa.

Nous reprenons notre parcours long de 2km afin de découvrir tous les enclos du parc animalier répartis sur 35 des 200ha que comptent la ferme.

Les ânes viennent rapidement chercher des caresses contrairement aux cochons d’Inde dont il faudra redoubler d’efforts pour en attraper un 😛

Nous continuons tranquillement notre chemin pour arriver à la chose la plus adorable que nous verrons aujourd’hui : tous ces petits cochons, tout roses, tout mignons. Petits et grands nous sommes sous le charme. Mais maman cochon protège ses petits et il nous est difficile de les voir, encore moins de les approcher. Nous ne lui en voulons pas, c’est tout à son honneur.

Toujours guidés par Jean-Baptiste et Arnaud nos rencontres se succèdent, nous découvrons la vie de certains animaux dont nous sommes incapables ni même de retenir ou encore prononcer les noms, attentifs aux présentations et informations intarissables que nous fournissent nos guides. Nous buvons leurs paroles et cheminons tranquillement d’enclos en enclos pour une fois encore découvrir une autre mignonnerie du parc : les lamas

Affectueux et attendrissants avec leurs bouilles de peluche, nous restons un bon moment avec eux à les nourrir et les caresser, ils en redemandent et nous aussi ♥

Clou de la visite

Cloclo et chloé

Les derniers 500m du parcours (déjà) sont ombragés et nous permettent de découvrir les volières où vivent paisiblement des espèces aux couleurs toutes aussi variées que leurs races.

C’est ainsi que nous arrivons devant cette immense plaine, dénommée « la plaine africaine ». Le soleil dans les yeux nous essayons de distinguer ces animaux que l’on aperçoit au loin. Jean-Baptiste rentre alors dans le champ et part les chercher afin de nous les présenter. Il revient en compagnie de 2 dromadaires, Cloclo et Chloé.
Pour l’instant tous les 2 seuls résidents de cette immense plaine, Jean-Baptiste et Arnaud nous confient vouloir accueillir d’autres animaux originaires du même continent comme des lions 😮 Ils nous laissent entendre également que d’autres projets sont dans leurs carnets comme l’aménagement d’une plaine européenne et la création d’une serre australienne.

Nous regagnons tranquillement l’accueil du parc où nous profitons d’une table de pique-nique ombragée pour faire une pause et étancher notre soif, surpris par cette chaleur en cet après-midi du mois d’avril.
Nous encrons dans nos mémoires les rencontres à plumes, à poils, à deux ou à quatre pattes que nous avons faites aujourd’hui et déjà nous pensons à revenir. Si ce n’est pour découvrir d’autres aménagements au moins cet été pour profiter des animations qui vont être mises en place (selon les mesures sanitaires) dont marché de producteurs, food-truck …

 

#creuseconfluencetourisme

Les contributions des

instagramers