Vestiges du château de Pierre d'Aubusson

C’est au château du Monteil au Vicomte qu’est né en 1423 celui qui deviendra Grand Maître de l’Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, Pierre d’Aubusson.

Faute de sources documentaires, les origines de l’édifice sont méconnues mais semble-t-il liées aux seigneurs du Monteil, vassaux des comtes de la Marche. Ils conserveront toujours le patronyme de leur famille souche disparue (les Aubussons) dont le titre continuera à désigner le château familial du Monteil au Vicomte.

Cet imposant château constituait le nœud d’un patrimoine familial important composé de terres, moulins, étangs, forêts et redevances féodales, ainsi que des droits de justice sur les habitants.

Victime de la guerre de cent ans, et après plusieurs campagnes de restauration, il est vendu comme Bien National à la Révolution. Ses pierres sont alors largement utilisées dans différentes constructions du bourg, pratique assez fréquente.

Aujourd’hui, ses vestiges cristallisés et librement accessibles au public témoignent de sa grandeur d’antan. Des panneaux explicatifs, installés à ses abords, permettent aux visiteurs de mieux identifier et repérer les différentes parties du château. On peut ainsi reconstituer à loisir les pont-levis, boulangerie, chapelle ou salle d’armes !