Creuse ConfluenceImmersion en pleine nature

Randonnée dans le Bois de Lassoux

Le circuit du Bois de Lassoux nous plonge au cœur de la nature, à la découverte de ce qui nous entoure, le tout rythmé au son de l’eau qui court et des vocalises des oiseaux.

Publié le 4 juin 2021

Le bois de Lassoux

Une randonnée en pleine nature
JuliaJuliaJulia

 

Peut-être nous sommes-nous déjà croisés, je suis Julia, guide accompagnatrice à l’office de tourisme Creuse Confluence.
De fait, j’adore tout ce qui se rapporte de près ou de loin au patrimoine. Depuis peu je sillonne les parcours de randonnée de notre territoire afin d’inventorier tous les chemins.

 

Julia

Au détour de certains d’entre eux, j’aime vous faire part de mon expérience et vous donner mon petit conseil. C’est ainsi que je vous propose aujourd’hui, en ce bel après midi du mois de mars, de découvrir le circuit du Bois de Lassoux sur la commune de Budelière.

Accompagnée d’une de mes collègues, je me munie de la fiche de l’itinéraire, je télécharge également le circuit sur mon téléphone et en profite au passage pour lancer mon appli de sport (c’est toujours gratifiant de se rendre compte des efforts accomplis, histoire de ne pas culpabiliser en mangeant une gourmandise juste derrière 🤣)
et c’est parti, go go go !

Peu après le début de notre balade nous avons la possibilité d’agrémenter notre itinéraire en suivant sur la gauche le parcours de découverte (en totale immersion dans la forêt) qui allonge notre promenade initiale de 30 minutes et nous ramène sur le chemin principal.

Aujourd’hui je décide de m’en tenir au parcours classique. Je reviendrai avec mes petits neveux et nièces pour pique-niquer à l’orée de la forêt ; il y a des tables et des jeux pour enfants, nous arpenterons ensemble le parcours découverte, à la rencontre des différentes espèces animales et végétales qui peuplent le bois.

C’est ainsi que tranquillement nous arrivons au champ de Douglas, puis, entamons une descente sur un chemin caillouteux, les chaussures de rando sont les bienvenues ! Nous plongeons dans la forêt au rythme de l’eau qui court paisiblement et tranquillement.

Nous gagnons une passerelle et empruntons un chemin dont une partie est rattachée au site Natura 2000 des Gorges de la Tardes et de la Vallée du Cher. Nous ne voyons pas les gorges sur cette partie du parcours mais traversons une zone où la biodiversité est omniprésente.

 

 

A la sortie du chemin après le pont, il est tout à fait possible de bifurquer sur la droite pour rejoindre la Chapelle Ste Radegonde et/ou le Pont suspendu. Il vous faudra alors ajouter à peine 1h à votre parcours.
Là encore, nous décidons de nous en tenir au circuit et nous entamons ce que nous ne savions pas encore être la partie la plus dure du parcours.
Si si, par ce bel après midi de printemps nous nous délestons du gilet superflu et prenons une bonne rasade d’eau entre 2 pauses. On a plus l’habitude !

 

Elle nous aura donné un petit coup de chaud cette petite côte et ça en valait la peine ! Le panorama qui s’offre à nous est grandiose et c’est encore plus vrai « en vrai » ! D’ailleurs ce sera là mon petit bémol, jusqu’à ce que nous gagnons le village de Richebœuf, le panorama est dans notre dos, nous nous interrogeons sur la pertinence de le faire dans l’autre sens.

JuliaJuliaJulia
Julia

Quelle aubaine ce banc sur notre parcours, nous en profitons pour faire une pause, admirer la vue et reprendre des forces pour la 2ème partie de notre randonnée.

En traversant Richebœuf nous croisons des drôles de personnages, des girouettes et de belles propriétés où nous aurions bien envie d’aller piquer une tête !!!!

 

La suite du parcours est plus linéaire, ponctuée de sapins et de champs où nous croisons des agriculteurs en plein travail qui nous saluent de la main ou d’autres qui s’arrêtent pour bavarder 5 minutes, histoire de s’assurer que nous ne soyons pas 2 demoiselles en détresse perdues dans la campagne.

Nous traversons le village de Madeleine qui dissimule une sorte de petite chapelle qui était en fait un poste de soins sur l’ancienne voie de Bourges à Eygurande pour les pèlerins et voyageurs.

 

 

 

Alors que nous arrivons au terme de notre parcours nous ne savons plus si nous devons traverser la ferme ou emprunter le chemin de droite quelque peu humide et envahi sur quelques mètres.

Nous choisissons de suivre notre petit comité d’accueil, composé par ces 3 sympathiques petits canards et traversons finalement la ferme avant de regagner la « grand’route » comme on dit chez nous.

      Dès que nous sortons de la ferme, nous nous retrouvons sur la départementale qui nous ramène au parking du bois de lassoux. Cette portion de route est très fréquentée, même sur 150m, faîtes attention à la circulation 😉 

#creuseconfluencetourisme

Les contributions des

instagramers