© Saint Leonard De Noblat Vue Aerienne

Saint Léonard de Noblat

Nous vous invitons à une découverte de la ville de Saint-Léonard de Noblat, à 45 min du lac de Vassivière sur la route de Limoges.

Classée parmi les Plus Beaux Détours de France, Saint-Léonard de Noblat est une ville à vivre et à découvrir, entre architecture et savoir-faire, traditions festives et pleine nature. Cité médiévale et de pèlerinage surplombant la vallée de la Vienne, Saint-Léonard de Noblat offre au regard des visiteurs un cœur historique préservé autour de sa collégiale classée à l’UNESCO.

Voyageons dans le temps en parcourant le centre ancien de la cité. Si la collégiale attire tous les regards, nombreuses sont les traces du riche passé historique et religieux de la ville. Laissez votre véhicule sur la place du Champ de mars où vous accueillera, face à l’Office de Tourisme, la statue d’un puissant taureau limousin, œuvre du sculpteur Iradj Emami. Saint-Léonard de Noblat est le berceau de la race bovine limousine, et de nombreux éleveurs en perpétuent encore l’élevage. Chaque été, la ville célèbre d’ailleurs la viande bovine limousine lors d’une grande fête couplée à la fête médiévale. Tout au long de l’année, les restaurateurs et artisans de bouche de la ville se font également un plaisir de vous faire découvrir cette viande fine et racée.

L’appétit vient en marchant alors entrons dans la ville par la rue de la révolution, une des principales artères commerçantes.

De place en place, ruelles et passages, approchez-vous de la Collégiale et observez les vestiges sauvegardés du passé : belles maisons à colombages, portes anciennes, tourelles, encorbellements…
Commencez par la place de Noblat où vous attendent des fenêtres géminées du XIIIe siècle et des arcades de boutiques du XVe siècle.
Continuez par la place de la République où se font face la tour ronde et la tour carrée, à côté des Halles marchandes construites au XIXè.
Dirigez-vous ensuite vers la place Gay Lussac où se trouvent de superbes maisons du XIIè remaniées au XVII et XVII, une façade renaissance ainsi que la maison natale de Gay Lussac. Un musée municipal est consacré à ce scientifique, dans l’ancien couvent des Filles de Notre Dame.
Vous arrivez enfin à la collégiale… Magestueuse, imposante…

C’est autour du culte de Saint-Léonard que la ville s’est développée. Saint fondateur de la ville et patron des prisonniers, il a fait l’objet d’un pèlerinage avant l’essor du pèlerinage de Saint-Jacques.
Consacrée à Saint-Léonard, la collégiale de style roman a été construite au XIème et XIIème siècle puis remaniée jusqu’au XIXème siècle.
Entrez dans l’édifice par le remarquable clocher-porche, admirez la rotonde servant de baptistère. A l’intérieur, vous trouverez une nef voûtée ainsi qu’un vaste chœur à déambulatoire éclairé par 7 chapelles rayonnantes. Admirez le tombeau de Saint-Léonard, son emblématique verrou et les châsses reliquiaires qui sont conservés dans la collégiale. En poussant le portillon de l’abside, il est possible de passer juste au-dessous de ces reliques. En sortant, contemplez le portail limousin aux nombreuses colonnettes et chapiteaux construit au XIIIème. Le clocher de la collégiale culmine à 52 mètres et se laisse apercevoir de loin lors de vos randonnées dans la campagne environnante.

Aujourd’hui, Saint-Léonard de Noblat est une des étapes majeures des chemins de Compostelle, sur la voie de Vézelay. En 1998, la collégiale a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ». Peut-être saurez-vous débusquer les fameuses coquilles placées dans la ville ?

En sortant de la collégiale, prenez le temps d’admirer la maison des consuls située juste en face. Cet ancien hôtel de ville offre un bel exemple d’architecture gothique avec fenêtre géminées et chapiteaux décorés.
Prenez la rue Lamazière et débouchez sur votre gauche sur l’ancien Hôpital des pèlerins qui donne à voir deux massives portes de style roman limousin.
Maintenant que vous avez fait un rapide tour du centre, jadis ceint de remparts dont ne restent que quelques vestiges, partez à la découverte d’un autre quartier historique de la ville : le faubourg ancien du pont de Noblat qui s’étend le long de la Vienne au pied de l’ancienne motte castrale.
Vous pouvez soit descendre à pied par le Chemin du pavé (une dizaine de minutes de marche) soit reprendre votre voiture et vous arrêter avant la sortie de la ville direction Limoges (stationnement Place Saint Martial ou au parking du parcours santé, rue de la Vallée).

Promenez-vous dans ce paisible quartier en bord de Vienne pour découvrir le vieux pont en pierre du XIIIème siècle et les maisons anciennes à colombages. Vous profiterez également d’un splendide point de vue sur le cœur historique, la collégiale ainsi que le pont neuf, le viaduc ferroviaire avec ses 22 arches. En aparté, le rail a eu une grande influence sur la ville et la région et les curieux trouveront leur bonheur à HistoRail®, le musée de Saint-Léonard de Noblat consacré au chemin de fer.

Lieu de passage depuis l’antiquité, lieu défensif au Moyen-Age puis artisanal avec l’implantation de moulins à tan et à farine, le quartier du vieux pont abrite aujourd’hui la manufacture et la boutique de Porcelaine JL Coquet, bordée des anciens moulins. En été, le quartier s’anime avec la fête traditionnelle de la Saint Martial et les marchés de producteurs de pays.

Saint-Léonard de Noblat est aussi une cité de savoir-faire et découverte !

La cité miaulétoune a compté jusqu’à une cinquantaine de moulins et il en est un qui perpétue la fabrication de papier à l’ancienne. Situé à 4 km du centre-ville, le Moulin du Got vous permet de découvrir toutes les étapes de l’élaboration du papier lors des visites guidées et vous propose également des expositions et des ateliers créatifs.

Saint-Léonard de Noblat se distingue également par le savoir-faire de la porcelaine de Limoges. La production porcelainière a été introduite à Saint-Léonard de Noblat au XIXème siècle grâce à la présence de l’eau, des moulins en activité et du bois de chauffage en abondance. Aujourd’hui, la ville s’enorgueillit de l’existence de deux manufactures de porcelaines labelisées Entreprise du Patrimoine Vivant : la fabrique JL Coquet à la sortie de la ville direction Limoges et les établissements Carpenet (dont on peut visiter les ateliers) à la sortie de la ville direction Vassivière ainsi qu’une décoratrice sur porcelaine, Garance Créations, sur la route du Moulin du Got. N’hésitez pas à pousser la porte de leurs boutiques pour découvrir les fruits de cet art du feu et de la terre !

Via la rue du Colonel Ledot, le faubourg Banchereau abrite lui-aussi artistes et artisans : atelier de papier marbré, peintre en décor du patrimoine, tannerie de cuir à l’ancienne, collectif d’artistes Factory87… Découvrez-les lors des visites en été et avec les expositions à l’année au Jardin des Lys !

Cette petite balade dans la ville vous a ouvert l’appétit ? Cela tombe bien ! On ne peut s’arrêter à Saint-Léonard de Noblat sans se laisser tenter par le massepain, spécialité de la ville.

Selon la légende, ce serait un pèlerin de retour de Saint Jacques de Compostelle qui en aurait ramené la recette. Croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, ce biscuit à l’amande est un petit morceau d’histoire gourmande à savourer ! Vous le trouverez chez tous les pâtissiers et boulangers de la ville.

Pour finir, plusieurs sentiers de randonnée s’offrent à vous depuis la ville et ses alentours pour apprécier les charmes de la cité et de la campagne environnante.

Enfin, pour découvrir la cité autrement, nous ne pouvons que vous conseiller d’essayer, en famille ou entre amis, les circuits de géocaching Terra Aventura : « Laissez voguer les petits papiers » et « Vers l’époque médiévale et les gourmandises d’aujourd’hui ».

Office de tourisme de Saint Léonard de Noblat

+ de petits secrets

Laissez-vous guider