© Portrait Rocher De Clamouzat (2) Web

Les Rochers de Clamouzat

Sur la commune de Faux le Montagne, dans la Creuse, partons à la découverte des Rochers de Clamouzat, à 3km du bourg, site classé et protégé. A 745 m d’altitude, les imposants rochers et les landes et tourbières environnant, constituent un site d’environ 150 ha.

Pour vous rendre sur ce site, en partant du bourg de Faux, prenez la direction de Jalagnat et suivez les panneaux qui vous mèneront directement au site. Prévoir une dizaine de minutes de marche et une petite grimpette pour y accéder.

Vous arrivez alors sur une spectaculaire dalle rocheuse en « dos de baleine » longue de 200 mètres ou l’érosion a sculpté des fossés et des vasques parfois remplies d’eau.

Outre ses qualités paysagères, le site possède un grand intérêt botanique et géologique.
Il se compose de puys entrecoupés de fonds humides appelés ribières. Au centre, trône le Puy de Clamouzat dont le sommet est occupé par un grand dôme de granit, l’un des plus imposants de France.

Les rochers de Clamouzat sont constitués par un granit particulier, dit « type de Millevaches ».

D’ici, admirez le superbe panorama de landes et tourbières et plus au loin, les nombreux puys du Plateau de Millevaches. En effet, l’intérêt botanique du site vient surtout des milieux ouverts qui ouvrent une vaste clairière dans la masse imposante des plantations de résineux. Le traitement et la gestion de la couverture végétale permettent de favoriser la biodiversité, mais aussi de mettre en valeur des ambiances et un paysage remarquable.

On y rencontre la Phalangère à fleurs de lis (Anthericum liliago) ou le Millepertuis à feuilles de linaire (Hypericum linariifolium), deux espèces végétales protégées, en Creuse pour la première et dans la région pour la seconde.
L’Engoulevent d’Europe (Capri- mulgus europaeus) niche sur le site et le Lézard vivipare (Zootoca vivipara) est assez commun dans les tourbières.

Alerté par les locaux, très attachés au site, la mairie de Faux la Montagne et le CREN se sont, à partir de 2004, intéressés de près à sa préservation. De 21ha, le site classé a été étendu à 150 ha en 2008, afin de préserver le paysage de lande et de tourbières environnant les rochers.

Il est classé au ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique) et fait partie des 28 sites d’Intérêt Ecologiques Majeurs du PNR de Millevaches.

+ de petits secrets

Laissez-vous guider