À la croisée des chemins
© Bénévent l'Abbaye, Itinéraire St Jacques de Compostelle

Saint Jacques de Compostelle – à la croisée des chemins

Remontez l’histoire des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, en foulant ici, le premier itinéraire culturel européen.

GR 654 – Voie de Vézelay

Saint Jacques de Compostelle est une destination majeure pour d’innombrables pèlerins.

Pour atteindre l’Espagne, les pèlerins traversaient la France par 4 voies symboliques partant de Paris, de Vézelay, du Puy en Velay et d’Arles. Tout en parcourant ces chemins, les millions de pèlerins qui depuis le IXème siècle ont fait plus d’accomplir un vœu ou une pénitence, ils ont forgé des routes, ils ont bâti des villages, ils ont créé des réseaux de communication, et partout, ils ont marqué leur passage d’œuvres d’art. Aujourd’hui, de nombreux pèlerins traversent ce territoire et admirent ces édifices. Parmi les 4 chemins, la Voie de Vézelay est sans doute le plus exigeant, mais aussi le plus authentique. Outre le fait qu’il soit le plus long avec près de 1 700km, il propose incontestablement la route la plus difficile à accomplir. En effet, il traverse des régions escarpées comme notre belle Creuse, mais il a aussi des étapes très longues (plus de 30km).

Dans la Creuse, la Voie de Vézelay emprunte le GR654. Il traverse le département du nord au sud. Après avoir parcourus la Vallée des Peintres, La Souterraine, vous pénétrez sur le territoire Monts et Rivières Ouest Creuse jusqu’à Saint Goussaud. Ici, le granit est usé au fil des siècles et les cours d’eau l’ont érodé, sculptant des creux et des bosses. Le chemin joue les petites montagnes russes !

 

De Bénévent-l’Abbaye à Rocamadour

La Voie de Rocamadour vers Compostelle – un chemin de St Jacques en Limousin et Haut-Quercy.

L’origine de cette bretelle semble remonter à Ebles de Turenne, prieur du monastère St Martin de Tulle. De 1105 à 1802, pèlerinage. Géraud d’Escorailles poursuit et amplifie cette tache de 1152 à 1188. Tulle aurait développé cette bretelle pour faciliter le passage des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle par Rocamadour. En 1181, Alphonse VIII, roi de Tolède et de Castille, donne à Tulle-Rocamadour, 2 possessions en Espagne, qui seront un des points de passage du « Camino Frances ».

Vous allez découvrir des paysages insoupçonnés. Les pèlerins qualifient cette voie de rocamadour comme un chemin de Paix intérieure, de Sérénité et de Beauté.

Nombreux sont ceux qui disent sue c’est le plus beau chemin qu’ils aient fait. C’est grâce aux commentaires de pèlerin que cet itinéraire vous permet de continuer votre chemin dans le même esprit jusqu’à La Romieu, par Gourdon, Penne d’Agenais et Agen. Ou alors de passer par Cahors afin de rejoindre un chemin plus fréquenté.