Colondannes

Située de part et d’autre de la route départementale 951, entre Dun le Palestel et La Souterraine, dans l’ancienne province de la Marche, la commune de Colondannes s’étend sur une superficie de 1070 ha. 

Colondannes

Commune rurale avec son paysage de bocage fait de collines et vallées, de prairies, landes, taillis, terres cultivées et haies vives, elle est traversée par deux cours d’eau (la Brézentine à l’Est, la Cazine à l’Ouest) affluents de la Sédelle. Sur la place principale du bourg, vous trouverez l’église du XIIe siècle, récemment restaurée et l’Auberge, installée dans un immeuble de caractère (ancien prieuré), qui accueille gourmets et gourmands. C’est également ici le point de départ de deux circuits de randonnée : l’un vous mènera au site des Combes de la Cazine, l’autre vous fera découvrir le petit patrimoine (fontaine, croix, travail à ferrer) et les chemins ombragés du bourg. Les Combes de la Cazine, site naturel remarquable, inscrit à l’inventaire des sites pittoresques du département de la Creuse, attire les amateurs de randonnée pédestre et l’attention du Conservatoire des Espaces Naturels du Limousin qui agit pour la protection de ses landes à bruyère et la conservation d’une faune et d’une flore originales et variées.

Eglise Saint Rémi

Au début du 12e siècle, l’église de Colondannes, placée sous le vocable de saint Rémi, était un prieuré cure de création canoniale dont le patronage appartenait à l’abbaye de Bénévent. Le choeur de l’édifice daterait du 12e siècle ainsi que le mur oriental qui assure aujourd’hui la transition entre la nef et le chœur et qui marquait autrefois la clôture entre les moines et les fidèles. La première travée et sa voûte seraient datées du 13e siècle tandis que les voûtes des deuxième et troisième travées dateraient du 15e siècle. Au 17e siècle, la nef – après avoir été en partie détruite par un incendie – a été reconstruite et couverte d’une charpente.
Le clocher actuel a été construit en 1868, remplaçant ainsi le clocher mur d’origine jugé« peu solide, disgracieux et plutôt à l’usage d’une chapelle ». En 1959, l’intérieur de l’église a été partiellement restauré, les autels primitifs ont été retrouvés et remis en place. En 1998, la réfection de la totalité de l’enduit intérieur a permis de mettre au jour l’arc d’une ancienne porte dans le mur nord et une porte dans la façade occidentale.

Eglise Saint Remi Colondannes

Eglise Saint Remi Colondannes

Auberge du Prieuré

Un mémoire en date du 11 mars 1792 retrace en ces termes l’histoire du bâtiment : «La paroisse de Colondannes a été érigée en cure depuis l’abolition du couvent de l’ordre de sainte Geneviève qui existait au temps jadis. Les recettes et autres devoirs furent créés au profit de cette communauté… Par la suite cette communauté fut convertie en prieuré». Un morceau de maçonnerie, conservé dans la façade orientale, a permis de confirmer l’existence d’un premier bâtiment qui pourrait avoir été construit en même temps que les parties les plus anciennes de l’église (12e-13e siècles). Un second bâtiment (bâtiment actuel) aurait été construit au 15e siècle ou au début du 16e siècle et appartenait à l’ordre des génovéfains. Devenu presbytère au 18e siècle, le prieuré a été acheté par la commune en 1833 puis restauré en 1874. En 2001, après une nouvelle restauration, l’ancien prieuré a été transformé en auberge.

Auberge Du Prieure Colondannes

Auberge Du Prieure Colondannes

Les Combes de la Cazine

La Cazine est un ruisseau qui prend sa source sur la commune de Noth puis se jette dans la Sédelle, affluent de la Creuse. Sur le site des Combes de la Cazine, le ruisseau coule dans un étroit défilé aux pentes abruptes et fréquemment boisées abritant également quelques landes sèches souvent situées dans les secteurs où la roche affleure. Ces différents faciès accueillent, sur une surface relativement réduite, une faune des milieux secs et des milieux humides remarquable telle que l’engoulevent d’Europe, le busard Saint,Martin et un papillon protégé en France et particulièrement rare dans la Creuse: le cuivré des marais.
Le site des Combes de la Cazine est depuis 1984 une Zone d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

Préparez

Infos +

votre séjour