Paroles d'acteursChristophe et Olivier
Christophe_Olivier©anes de Vassiviere- Peyrat le ChâteauChristophe_Olivier©anes de Vassiviere- Peyrat le Château
©Christophe_Olivier©anes de Vassiviere- Peyrat le Château|Christophe_Olivier©anes de Vassiviere- Peyrat le Château

Paroles d’acteurs – Christophe et Olivier

Les Ânes de Vassivière - Peyrat le Château

Pour un retour vers l’essentiel, un moment hors du temps en reconnexion avec la nature, dans un lieu insolite… La ferme des Ânes de Vassivière sera votre cocon le temps d’un instant, d’une nuit ou d’un séjour. Olivier et Christophe vous réservent un accueil chaleureux dans un site éco-responsable, où ils vous partageront leur passion pour les ânes, si doux intelligents et câlins. Attention ces gentils compagnons à quatre pattes sont très attachants. Vous allez craquer pour cette aventure en famille unique et inoubliable.

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

bon-plan-anes-de-vassiviere.mp3 clamouzat par clamouzat.

On vous emmène à la rencontre d’un amoureux des animaux qui a décidé de vivre à la campagne, en Haute-Vienne, au cœur du Limousin alors qu’une carrière d’architecte lui aurait peut-être permis de voyager autour du monde.
Quelles sont les raisons qui ont poussées Christophe à s’installer à Vassivière pour faire du tourisme ?
Dans ce portrait Christophe Plateau fait les questions et les réponses.
Il vous accueille dans sa ferme à Champseau pour des vacances au calme en compagnie de ses animaux favoris : les ânes.

Pourquoi la Haute-Vienne et depuis quand y résides tu ?

Plutôt qu’un choix soupesé et réfléchi, Peyrat-le-Château s’est imposé tout naturellement quand j’ai imaginé quitter Paris et mon métier d’architecte, en 2000. C’était une évidence parce que c’est ici que se trouvait la ferme de l’arrière-grand-père, c’est ici que j’avais passé tant de vacances à construire des cabanes ou bien à garder les moutons avec la bergère et ses chiens !

Présente-moi ton métier :

Une fois mon diplôme agricole en poche, mon projet de vie en Limousin s’est construit autour des ânes et de la randonnée. Il s’agissait de combiner une activité agricole (une asinerie) et touristique (proposer des randonnées autour de Vassivière). Rapidement, un camping a vu le jour sur l’exploitation, puis un campement de yourtes mongoles et plus récemment une roulotte. L’hébergement a pris de plus en plus d’importance mais l’âne reste au cœur de nos activités : rando itinérante, balade contée, ferme pédagogique…

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

J’ai toujours voulu m’éloigner de Paris pour avoir de l’espace et une vie au grand air. Et je suis comblé !
Ici, la nature n’est pas un vain mot, quelque chose dont on serait spectateur. On est dedans, on en fait partie et on y contribue à sa petite mesure au fil des jours. C’est précieux. Autre privilège : la vie auprès de nos animaux. On apprend sur soi au contact des bêtes : une bonne part d’humilité, du respect, de la curiosité et on sort grandi chaque jour de cette rencontre.

En quoi ton métier est-il particulier, inattendu ou original ?

A l’heure où l’on vit connecté, où tout doit aller vite, ce n’est pas une mince affaire que de partir au pas de l’âne sur des sentiers si peu fréquentés qu’on n’y croisera personne dans la journée. Pas de smartphone, pas de GPS : on lit la carte, on prend son temps. On se perd parfois mais cela n’a aucune importance (quand ce n’est pas volontaire ! ). Pour certains, c’est horrifique. Pour beaucoup, c’est une « cure de détox » et une source d’apaisement.

 

section-banner-top

Les confidences de Christophe

Quel est votre village préféré ? Pourquoi ?

Quenouille, sans hésitation. A flanc de colline, ses maisons de beau granit blond sont littéralement enracinées à flanc de colline. L’eau ruisselle au pied du village : lavoir, abreuvoir, fontaine… Au-dessus des maisons débute la lande avec, au sommet, des roches à légende et, au loin, les volcans. Autour du hameau, un vrai dédale de chemins creux, bordés de murettes. Je ressens toujours un peu de piété face à ces vestiges d’un temps révolu pour les paysans qui ont monté ces murs, pour leur savoir-faire et leur labeur patient.

Quel est ton coin de nature préféré ?

C’est vrai que Vassivière est le plus proche de nous. Mais le coup de cœur sera pour Lavaud-Gelade, plus sauvage et plus secret. Je dois confesser une pointe d’égoïsme : il y a sur les rives de ce grand lac des coins que je préfère jalousement ne pas partager…

Quels sports, quels loisirs ou quelle activité de détente pratiques-tu ? où ? en solo, en famille, entre amis ?

La rando, bien sûr. Et par tous les temps car « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin » ! Il faut dire que par chez nous, les itinéraires ne manquent pas et c’est pour moi une ambition secrète de connaître chaque sentier du Pays de Vassivière.

Quelle recette sais-tu préparer ou aimes-tu partager avec tes proches ?

Pas de viande dans notre cuisine… Dommage pour la Limousine ! Par contre, on n’a rien contre une poêlée de girolles trouvées au hasard d’une balade. Juste un peu de beurre, du sel, du poivre : rien de superflu. Et puis, cette poêlée, elle a les saveurs de l’automne, « ma saison mentale » comme l’écrit Apollinaire. C’est alors que la lumière est plus douce, l’air plus frais, les parfums plus sucrés…

Côté nouvelles technologies vous êtes plutôt : déconnecté, équipé (smartphone, tablette, ordinateur), geek ?

Déconnecté bien sûr, autant que les impératifs professionnels me le permettent. A l’heure d’internet et des réservations en ligne : hors de question de se priver d’une part de clientèle pour qui le net est incontournable. Par contre, le portable, le moins possible : c’est un vrai luxe de pouvoir, de temps à autre, n’être pas disponible…

En bon communicant qu’il est, suivez les aventures de Christophe sur son blog

« Les Anes de Vassivière »
Ferme pédagogique
Champseau
87470 PEYRAT LE CHATEAU

Laissez-vous guider

Réservez

en ligne
Chargement en cours…