© JOEL_DAMASE
Crocq

Crocq

Village perché aux ruelles escarpées,  ici vous parcourez l’Histoire du Moyen-Age à nos jours.

De pierres et de peaux

A Crocq, vous serez d’abord irrésistiblement attirés au sommet du village sur lequel se dressent les vestiges d’un château fort du 12ème siècle, nous les appelons “Les Tours”. Cheminez à travers les ruelles escarpées pour vous rendre jusqu’à cette ancienne place forte du Royaume de France, aux limites de l’Auvergne et du Limousin. A ses pieds, un jardin médiéval recense des espèces de simples et de plantes médicinales ; mais c’est sans conteste au sommet que se déroule le plus beau spectacle ! En haut vous attend un panorama sur les volcans d’Auvergne et sur le Parc Naturel Régional de Millevaches.

Moins connue mais toute aussi importante pour le développement de Crocq, le travail des peaux animales, la pelleterie, a permis au village et ses communes alentours de prospérer du début du 19ème siècle jusqu’à dans les années 1970. Pour la petite histoire, les hôtesses des jeux Olympiques de Grenoble en 1968 portaient des blousons confectionnés à Crocq.  L’histoire de ce passé industriel est retracé au sein des collections de l’écomusée “Maison du Patrimoine”.

En bas du village, la chapelle Notre-Dame-de-la-Visitation recèle un chef d’oeuvre du XVIème siècle : le triptyque de Saint Eloi. Son état de conservation ainsi que sa finesse d’exécution en font une pièce de qualité unique

Terre d’asile et de gourmandise

prenez le temps de vous asseoir sur les bancs installés devant la reproduction du plus célèbre tableau de Pablo Picasso : Guernica. Le petit immeuble juste derrière vous fut le refuge de Francisco Largo Caballero. Il fut  l’un des derniers chefs de gouvernement républicain espagnol fuyant le franquisme et commanditaire d’un des plus célèbre tableau de l’Histoire de l’Art ! En hommage à cet hôte de marque, la municipalité a décidé d’installer une république de l’oeuvre monumentale.

Selon la légende, on a découvert en 1969 dans un ancien monastère de la Mazière-aux-Bons-Hommes (canton de Crocq) un parchemin qui décrivait la recette d’un gâteau à base de noisettes, sucre, beurre et blancs d’oeuf “cuit en tuile creuse”. André Lacombe, alors président des Pâtissiers de la Creuse  a l’idée de remettre la recette au goût du jour et d’en faire une spécialité du département : le gâteau Le Creusois®.

 

Coup de

Coeur

Creuse