Portrait de Creuse
Portrait de Creuse

Jean‑Marie Laberthonnière

Artiste-Peintre

Nul doute que Jean-Marie Laberthonnière est né dans un véritable berceau artistique. En effet, pas moins de 500 peintres fréquentèrent, en leur temps, Crozant et ses environs dans le nord ouest creusois. L’un des plus connus d’entre eux reste Claude Monet, qui y réalisa 26 toiles dont sa première série au confluent des deux Creuses en 1889.

Laberthonniere Portrait Artiste Peintre En CreuseLaberthonniere Portrait Artiste Peintre En Creuse
Jean-Marie

Signe particulier : son atelier a été occupé par deux paysagistes renommés Ernest Hareux (1847-1909) et Léon Detroy (1857-1955)

Il aime
  • Réalisme
  • Sauvagerie
  • Paysages
Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Un enfant du pays

C’est aussi à Crozant que naît Jean-Marie Laberthonnière en 1952, qu’il y grandit. Sa jeunesse est riche en découvertes des bonheurs les plus simples, dès cette époque il s’imprègne fortement, selon ses propres mots, d’une identité creusoise au contact de la « ruralité ». Mais enfant unique, il commence à dessiner pour passer le temps, et se passionne pour l’image jusqu’à suivre une licence d’Arts Plastiques à Paris.

Il participe ensuite à des expositions, ses tableaux se vendent, à sa propre surprise explique-t-il, plutôt bien. Et de fil en aiguille, ou plutôt de pinceau en toile, il devient officiellement artiste-peintre en adhérant à la Maison des Artistes en 1984. Comme ses prédécesseurs, ce Creusois aime à parcourir le département à la recherche de ses « motifs ». Partie la plus agréable d’après lui, et qui lui permet de se perdre dans les petits chemins, à la recherche d’un monde qui disparaît : une vieille barrière, un arbre tordu par les ans… Il passe ainsi plusieurs heures à croquer ces lieux, privilégiant les paysages.

Poussez les portes de sa galerie au coeur du village

C’est uniquement de retour à son atelier de Crozant qu’il se met devant une toile. L’artiste tente alors de retranscrire de façon réaliste, grâce à ses pinceaux, les caractères de ces lieux si longtemps observés.

Imprégnez-vous des huiles de ces paysagistes creusois accrochées aux cimaises des musées, rencontrez l’artiste pour discuter peinture et admirer son travail et perdez-vous, vous aussi, dans ces paysages de caractère, un crayon à la main… ou non.