Voir les photos (2)

L’Église Saint-Pierre-ès-Liens du XIIe siècle

Site et monument historiques, XIIIème siècle à Châtelus-Malvaleix
  • Fortifié, cet édifice servait de défense au château, d’où sa position excentrée par rapport au bourg. Illuminée par ses vitraux restaurés, l’église conserve un magnifique retable d’albâtre polychrome
    relatant les épisodes de la Passion du Christ (XVe siècle), une maison de Lorette et une statue de Saint
    Michel, provenant de l’ancienne chapelle du château.

    Mais son plus grand trésor reste son magnifique retable d'albâtre sculpté polychrome (XVème siècle) chef d’œuvre d’un atelier anglais....
    Fortifié, cet édifice servait de défense au château, d’où sa position excentrée par rapport au bourg. Illuminée par ses vitraux restaurés, l’église conserve un magnifique retable d’albâtre polychrome
    relatant les épisodes de la Passion du Christ (XVe siècle), une maison de Lorette et une statue de Saint
    Michel, provenant de l’ancienne chapelle du château.

    Mais son plus grand trésor reste son magnifique retable d'albâtre sculpté polychrome (XVème siècle) chef d’œuvre d’un atelier anglais. La tradition veut qu’il ait été rapporté du Hanovre, lors de la guerre de 7 ans, par un Marquis de la Roche-Aymon, seigneur de Châtelus. Placé dans la chapelle de gauche, le retable est composé de sept pièces distinctes en albâtre, renfermées dans un cadre en chêne.

    Les pièces extrêmes (hauteur de 55 cm/largeur de 13 cm), représentent, à gauche Saint Jacques le Majeur, et à droite, Saint Pierre, avec leurs attributs. Elles encadrent cinq pièces (hauteur de 55 cm/largeur de 25 cm) qui relatent la passion du Christ en cinq tableaux : Le Baiser de Judas – La Flagellation – La Crucifixion – La Mise au tombeau – La Résurrection
Prestations
  • Equipements
    • Parking