Lycée des métiers du bâtiment

Site et monument historiques, Classé ou inscrit (CNMHS), XXème siècle à Felletin

  Voir les photos (4)
  • La première école d'enseignement des Métiers du Bâtiment a ouvert ses portes à Felletin le 1er octobre 1911. Dès les années 40, une délocalisation et de nouveaux espaces sont nécessaires au bon fonctionnement de cette école qui ne cesse de s'agrandir. Il est décidé de construire, en surplomb de la ville, route d'Aubusson, sur un terrain de 20 hectares, un grand complexe scolaire. Le premier permis de construire est délivré en 1947.

    Le projet est élaboré par l'architecte Jean-Pierre Paquet à partir de 1947 et la construction s’est poursuivie jusqu’en 1993. Il s'agit d'une réalisation architecturale très homogène malgré son étalement dans le temps, traduisant des préceptes utopistes (harmonie du travail physique et intellectuel, unité sociale). Elle associe des formes géométriques
    et des matériaux modernes à une mise en œuvre traditionnelle, dans la lignée des maçons creusois.

    L'originalité de ce projet réside également dans sa mise en œuvre, la construction du complexe étant assurée presque totalement par les élèves eux-mêmes, dans le cadre de travaux pratiques d'apprentissage.
    Les différents bâtiments sont disposés de manière concentrique autour de la colline des Granges. Trois idées directrices président à la création du complexe : la lumière naturelle par les orientations au sud et à l'est, la prise en compte harmonieuse du paysage et des importantes dénivellations, la volonté de créer ex nihilo une « ville dans la ville ».

    Dans la partie la plus basse du terrain, quatre ateliers en rez-de-chaussée couverts d'un toit à un pan abritent plusieurs activités.
    Au nord, le stade, le gymnase, la piscine et le bâtiment principal appelé bâtiment des classes. Ce dernier, construit sur 4 niveaux, est couvert d'un haut toit à plusieurs pans sous lequel s'épanouit une imposante charpente en bois. Son plan est très allongé (100m) et légèrement curviligne.
    Le gymnase se développe sur deux niveaux, l'important espace dégagé par sa charpente métallique lui donne un aspect presque religieux, à l'image d'une voûte de cathédrale.
    A l'extrême ouest du site, se situent plusieurs autres bâtiments : logement du directeur, foyer, internat, résidence universitaire, centre d'apprentissage, restaurant. Ils témoignent tous du respect des caractéristiques architecturales visibles sur tout le site : mur en béton ou en granit avec parfois placage d'aggloméré, hautes toitures scandées de lucarnes rectangulaires ou triangulaires, percées de lumières par des verres ronds enchâssés dans les dalles en béton et certains motifs architecturaux empruntés à l'architecture castrale médiévale.

    On y forme les élèves dans cinq filières du CAP au BTS, en passant par des Bacs Pro, des BP, Mentions complémentaires ou Brevets des Métiers d’Arts.

    Le lycée est labellisé patrimoine XXe et Campus des Métiers et des Qualifications, en Construction durable et éco-réhabilitation.
    Visite possible lors de la journée portes ouvertes en mars et lors des Journées européennes du Patrimoine en septembre. Panorama sur le lycée depuis le Belvédère situé dans le quartier de Beaumont (au-dessus du centre équestre, en venant du centre-ville, prendre la première rue à droite après la Maison de retraite) et suivre la rue Pierre Noël).
Prestations
  • Equipements
    • Accès handicapés
    • Parking
  • Services
    • Animaux acceptés sous conditions
    • Visites guidées