Portrait de Creuse
Portrait de Creuse

Jean‑Baptiste de Saint‑Vaury

Gérant Ferme des Clautres - Bord-Saint-Georges

Jean-Baptiste de Saint-Vaury gère la Ferme des Clautres à Bord-Saint-Georges dans l’est de la Creuse avec son associé, Arnaud Cantrelle. Ces amoureux de la nature invitent les visiteurs dans leur lieu à mi chemin entre une ferme pédagogique et un parc animalier. Plus de 800 animaux de 150 espèces différentes vivent sur cet espace de 35 hectares. Pour Jean-Baptiste, c’est un retour aux sources, la ferme appartenait à son père.

Jean-Baptiste de Saint-Vaury à la ferme des ClautresJean-Baptiste de Saint-Vaury à la ferme des Clautres
Jean-Baptiste

« On se rend compte en partant loin que la Creuse est belle. Aujourd’hui on recherche des régions préservées comme celle-ci. »

La Ferme des Clautres - Creuse

Au milieu des animaux, Jean-Baptiste de Saint-Vaury a toujours ses yeux brillants d’enfant. Il y a un peu moins de deux ans, le trentenaire a repris la ferme des Clautres qui appartenait à ses parents. Un retour dans sa Creuse natale, à Bord-Saint-Georges après de nombreux voyages et une expérience professionnelle au zoo de Beauval. C’est là qu’il a rencontré Arnaud Cantrelle, devenu son associé dans cette aventure en Creuse.

En plusieurs mois, Jean-Baptiste et Arnaud ont déjà réalisé un énorme travail pour transformer cette ferme pédagogique en un lieu plus conséquent. « J’avais envie de reproduire en Creuse les nombreux parcs zoologiques et les différentes réserves naturelles que j’ai pu voir au cours de mes voyages, raconte Jean-Baptiste. On se rend compte en partant loin que la Creuse est belle. Aujourd’hui on recherche des régions préservées comme celle-ci. »

Cette transformation en parc zoologique ne se fait pas au détriment de l’étiquette de « ferme pédagogique » qui demeure au centre du projet. Il y a des zones de contact entre les animaux et les visiteurs et des moments de nourrissages sont organisés. « C’était important pour nous de garder le côté ferme pour toujours avoir ce contact entre les animaux et le public, précise Jean-Baptiste. Du coup on peut toucher les nombreux animaux domestiques et pour les animaux sauvages, on va donner des explications et sensibiliser le public à l’écologie. »

Des contrées exotiques visitées par Jean-Baptiste en Europe, Amérique ou Asie, on retrouve de nombreuses espèces à la ferme des Clautres. Vaches Highland, alpagas, buffles, yak, grues, faisans, cygnes et même des dromadaires. En tout, environ 800 animaux se côtoient sur 35 hectares. Un régal pour toute la famille.

Jean-Baptiste connaît chacune des espèces sur le bout des doigts. Il pourrait d’ailleurs en parler pendant des heures, amoureux qu’il est des animaux. « Je me suis passionné pour les oiseaux quand j’étais tout petit, explique-t-il. Mes parents m’ont poussé dans cette folie et j’ai eu beaucoup d’animaux. Une fois que je suis tombé dedans, je n’en suis plus sorti. »

Sur leur lancée, Jean-Baptiste et Arnaud nourrissent de grandes ambitions d’expansion pour la ferme des Clautres. Ils ont commencé à organiser le parc en divers univers géographiques : d’abord les animaux de la ferme typique creusois, puis des zones australiennes, asiatiques, européennes et africaines. Avec de nombreuses nouvelles espèces qui devraient intégrer le parc. Jean-Baptiste veut sans cesse se renouveler « c’est important pour un parc de montrer régulièrement des espèces différentes ».

Les deux éleveurs sont aussi très attachés au bien être des animaux. Les enclos sont très grands pour que chaque espèce puisse profiter d’espace. « On a également un lieu fermé au public ou on élèves des espèces en voie de disparition, décrit Jean-Baptiste. Ce sont des animaux qu’il faut protéger et c’est important pour nous d’y contribuer. »